Des personnages

> Découvrir Saint-Affrique > Des personnages

Blanche Rouve épouse Gazel honorée "Justes parmi les Nations"

Publication le Mercredi 10/04/2013

La médaille des "Justes parmi les Nations" est décernée par l'institut Yad Vashem de Jérusalem aux personnes non juives qui ont sauvé des Juifs sous l'occupation, au péril de leur vie.

mise à jour le 21/03/2016

La famille d'Esther Herszaft, six ans, composée de sa mère enceinte de 7 mois, son père et ses trois frères, a fui la Belgique à la déclaration de guerre. Après un voyage plein de péripéties, ils arrivent à Saint-Affrique dans l'Aveyron.

Par l'intermédiaire de la Croix Rouge, Blanche Rouve, âgée de 25 ans, est volontaire pour s'occuper des 4 enfants en bas âge. La maman lui laisse ses enfants pour partir accoucher du petit René à Toulouse, où elle espère trouver un « mohel » pour effectuer la circoncision. Pendant les mois d'absence de la mère, Blanche s'occupe avec dévouement et bonté des petits.

Plusieurs fois elle réussit à leur sauver la vie en les cachant dans la montagne. Elle n'hésite pas non plus à affirmer aux Allemands que René est son enfant pour éviter qu'il ne tombe aux mains de l'occupant. Elle intervient aussi avec succès pour faire libérer M. Herszaft lorsqu'il est arrêté.

Blanche Rouve a reçu le titre de Juste parmi les Nations le 11 avril 2013 à Saint-Affrique ainsi que les familles Gandy et Bourgoin comme en témoigne la plaque de marbre apposée à cette occasion sur le bâtiment de l'actuelle Salle des fêtes de la ville. Au dessus, une autre plaque installée en 2006 rappelle le souvenir des 48 Juifs raflés dont 12 enfants en août 1942.

 

Sources :

- Comité Yad Vashem

- Archives municipales

- Le Progrès Saint-Affricain

- Le Saint-Affricain

- Collectif. Regards croisés sur Saint-Affrique. Imprimerie du Progrès. 2007. 373 p.

Galerie Photo