La ville

> Découvrir Saint-Affrique > La ville

Le pont du Centenaire

Publication le Mercredi 29/11/2006

Il s’agit du troisième pont construit sur la Sorgues.

Construit dans le prolongement du boulevard Victor Hugo, le pont du Centenaire doit son nom à l’année de son inauguration en 1889, à l'occasion du centenaire de la Révolution française.
Comme pour le pont Neuf, il faut attendre plusieurs décennies avant que ce pont ne soit construit. En effet le projet était envisagé depuis 1855.
En 1881, les Saint-Affricains rédigent une pétition. Un an plus tard, un audit conclut sur la nécessité du pont et acte sa construction.

Les terrains de chaque côté du pont ont été surélevés. De ce fait, les maisons en bordure de Sorgues, ont transformé leur 1er étage en rez-de chaussée qui sont, eux, devenus des caves.

Son architecture est typique de la fin du 19e siècle avec ses voûtes en arcs surbaissés laissant un maximum d’espace entre les deux piliers.

Quelques années plus tard, en 1889, le pont est inauguré, comme en témoigne la clé de voûte de l’arche centrale. Il permet alors de boucler le "tour de ville", promenade très en vogue dès la fin du 19e siècle. La même année, la statue de la Liberté est érigée sur la place qui prend le nom de place de la Liberté.

Trop étroit, il a du être élargi en 1983. À sens unique depuis de nombreuses années, le cliché d'un autobus circulant "en sens interdit" aujourd'hui surprend toujours.

Certains l’appellent encore le «pont des frères », en référence à l’école privée Saint-Jean Baptiste qui était située tout à côté.

 

Sources :

- Archives municipales : Délibérations du Conseil Municipal, ponts sur la Sorgues

- Carel, Jean. Notes documentaires pour la connaissances de Saint-Affrique. Compte d'auteur. 2001. 113 p.

- Collectif. Regards croisés sur Saint-Affrique. Imprimerie du Progrès. 2007. 373 p.

Galerie Photo