Histoire de la Maison de la Mémoire

> Découvrir Saint-Affrique > Histoire de la Maison de la Mémoire

...et la Sous-préfecture...

Publication le Mercredi 24/02/2016

Ou la distribution du bâtiment telle que nous la connaissons encore aujourd'hui.

En 1790, suite à une loi de l'assemblée nationale constituante, Les départements français sont découpés en districts. Saint-Affrique devient l'un des 9 chefs lieux de districts de l'Aveyron et se voit ainsi doter d'un tribunal (actuelle Salle des fêtes) et d'une prison. Les districts sont supprimés en 1795. En 1800, une loi crée les Préfectures et Sous-préfectures. Saint-Affrique devient chef lieu de Sous-préfecture.

L'hôtel de Sous-préfecture de Saint-Affrique est transféré dans la maison Peyre-Cadias, située sur l'actuelle place Paul Painlevé, en 1881-1882. Des travaux de remaniement du bâtiment sont engagés. La distribution du bâtiment que nous connaissons encore aujourd'hui est alors créée.

Le décret-loi du 26 septembre 1926 supprime 104 Sous-préfectures dont celle de Saint-Affrique. C'est une nouvelle page qui s'ouvre pour le bâtiment, avec le retour d'Émile Borel.

 

Sources :

- Archives municipales : Tribunal, prison, Délibérations du Conseil municipal

- Archives départementales de l'Aveyron : 4N16

- Marbo, Camille. Souvenirs et rencontres (1883-1967) : À tarvers deux siècles. Grasset. 1967. 380 p.

Galerie Photo